Menu haut
sans titre 1

 30 novembre

Mardi
30 novembre 1897

LE BARON DE MOHRENHEIM
MAINTENU A PARIS

On n'a pas oublié le bruit qui a couru, il y a quelques mois, que le baron de Mohrenheim serait nommé membre du Conseil privé de l'Empereur, et qu'un successeur lui serait donné à la tête de l'ambassade de Paris.

Or, le baron de Mohrenheim a reçu, hier matin, l'ukase impérial lui conférant la dignité de membre du Conseil privé, une des plus enviables que puisse obtenir un Russe. Cependant, ce qui a rendu le baron de Mohrenheim particulièrement heureux, c'est que le même ukase le confirme dans ses fonctions d'ambassadeur à Paris.

S. M. Nicolas II, en maintenant à son poste le premier ouvrier de l'alliance franco-russe, donne a notre pays un nouveau gage de sa précieuse amitié. Le baron de Mohrenheim sera très reconnaissant à son souverain de la preuve de haute bienveillance dont il vient d'être l'objet. Ces sentiments de reconnaissance seront partagés par tous les Français.

A ce propos, disons que le comte et la comtesse de Montebello vont prochainement regagner leur poste à Saint-Pétersbourg.


On trouve parfois, dans le rôle général des pétitions, certaines choses qui déconcertent celle-ci par exemple « Le sieur Mulatier demande qu'il lui

soit accordé une bourse de voyage pour faire approuver par le Souverain Pontife une croix laïque dont il est l'inventeur. »


Pour les philatélistes.

Une émission de timbres sera faite à l'occasion des fêtes du couronnement de la reine Wilhelmine de Hollande. C'est le portrait dont l'exécution a été confiée au professeur Stang qui servira de modèle pour ces timbres commémoratifs.


TOUJOURS
LES ALLUMETTES

Le mille et unième essai de nouvelles allumettes.

Dans quelques jours, les bureaux de tabac du département de la Seine vont mettre en vente un type inédit d'allumettes sans phosphore, à base de plombate de chaux, s'enflammant même sur une surface mouillée.

Seule condition du succès : Frotter fort !

Le nouveau produit, baptisé par son inventeur du nom d* « allumettes triomphe », .provient, paraît-il, d'une fabrique de Westphalie.

Douteux que de ce pays de jambon fumé puisse venir la lumière.


COMPAGNIE
DE L'OUEST.

Une nouvelle qui va causer un réel plaisir aux habitants d'Asnières amis des théâtres parisiens. La Compagnie de l'Ouest va, en effet, à partir du 1er janvier prochain, faire arrêter à Asnières le train n° 135, qui part de Paris-Saint-Lazare pour Marly à minuit 30.

Bien plus, la Compagnie fera prochainement arrêter à Asnières un certain nombre de trains des lignes des Moulineaux est de Marly, en vue de réduire certains intervalles entre les trains d'Asnières pour Paris.


L'élite des élégances parisiennes se réunit au café de la Paix depuis sa récente transformation. On sait que Ledoyen vient de prendre possession de cette maison incomparablement située et installée tout y est prévu et combiné pour attirer la clientèle et la retenir cuisine des plus soignées, service irréprochable et addition modérée; les nouveaux soupers-concert y obtiennent également un succès croissant.


Demain. 1er décembre, ouverture d'un magasin modèle rue Marbeuf, 39, « AuxChamps-Elysées », où la clientèle mondaine trouvera réuni, dans ce centre aristocratique et cosmopolite de l'élégance et du bon goût, les toutes dernières nouveautés en Lainages, Soieries, hautes Fantaisies pour robes, Manteaux, Tissus exclusifs, Fourrures, etc. La direction s'est chargée de faire, ces premières ventes à des prix-hors cours, pour hommage de bienvenue.

LA SOMATOSE

On confond bien souvent les fortifiants avec les excitants l'effet produit par ces derniers est presque immédiat mais éphémère, tandis que la «Somatose», extraite des albumoses de viande, c'est- à-dire de la partie essentiellement nutritive, constitue un véritable reconstituant durable. C'est le remède souverain, que l'on trouve dans toutes les pharmacies, contre l'anémie, la tuberculose et la débilité en général.

La section de Tarentaise du Club alpin français a offert un piolet d’honneur au Président Félix Faure, président de la République, en souvenir de sa traversée du col de la Vanoise au cours de l’été 1897.

sans titre 1

L'exploration de la haute atmosphère

Le départ de l’Aérophile, départ effectué simultanément avec un autre aérostat non monté, le Reslen, a remis à l'ordre du jour cette question toujours intéressante de savoir ce qui se passe dans les hautes régions de l'atmosphère, question qui passionne de plus en plus le public, si l'on en juge par la nombreuse assistance qui s'était rendue hier à l'usine à gaz de La Villette.

Lire la suite ...

Le « Corset » de Paris

Les fortifications de Paris sont définitivement condamnées. Le « corset » de Paris, suivant une pittoresque expression, n'empêchera plus la capitale de s'étendre. Le génie militaire, qui, jusqu'ici, avait fait une opposition intransigeante au démantèlement de Paris, ne s'oppose plus, du moins dans une certaine mesure, a la démolition des fortifications.

Lire la suite ...

Le musée d’assainissement de la ville de Paris

La plupart des Parisiens ignorent certainement que la Ville est dotée d'un musée d'assainissement qui résume en lui toutes les découvertes et les inventions dont l'hygiène a bénéficié depuis quelques années, notamment en ce qui concerne les maisons d'habitation.

Lire la suite ...

Une bande de malfaiteurs sous les verrous

Le service de la Sûreté procédait, aux mois de juillet et août derniers, à l'arrestation d'une bande de malfaiteurs qui s'étaient rendus coupables, à Neuilly-sur-Seine, à Courbevoie, à Clichy et à Levallois-Perret, d'agressions nocturnes et de vols à main armée,

Lire la suite ...

L'éternelle histoire

Encore une demoiselle qui a jugé bon de gratifier, d'un coup de revolver le monsieur a qui elle avait donné son cœur mais qui, le considérant sans doute comme un objet trop encombrant, s'en était débarrassé un peu cavalièrement.

Lire la suite ...

menu-bas