Menu haut
sans titre 1

 9 novembre

Mardi
9 novembre 1897

LONDRES, 9 novembre. La manifestation traditionnelle s'est effectuée sans donner lieu à aucun incident. Le temps était d'ailleurs défavorable un brouillard humide couvrait Londres. Les rues étaient boueuses, et par moments il tombait une pluie fine. C'était bien le temps qui règne à Londres au mois de novembre.


CHANGEMENT MINISTERIEL
AU JAPON

WASHINGTON, 9 novembre. Le ministre des Etats-Unis à Tokio télégraphie que le comte Okuma, ministre des affaires étrangères au Japon, a démissionné et a été remplacé par le baron Nishi.


LE CAIRE, 9 novembre, La nouvelle donnée par le Times que le prince Mehemet Ali renoncerait à ses droits d'héritier présomptif du khédive pour épouser une Américaine est dénuée de fondement.


LA HAVANE, 9 novembre. L'affaire du Competidor n'a .pas encore reçu de solution par suite d'une indisposition du président du tribunal.


CANDIDATURE DEMENTIE

PRIVAS, 9 novembre, Il est inexact que M. Chadenier, ancien préfet du Morbihan, ait posé sa candidature aux élections législatives dans la circonscription de Privas.


Vichy

Qui aurait cru, il y a quelques années, pouvoir emporter toute une caisse d'eau minérale dans une bonbonnière ! C'est pourtant le miracle réalisé aujourd'hui par tous les chasseurs, touristes ou autres voyageurs en emportant sur soi un flacon de ces comprimés de Vichy si peu volumineux et si commodes pour transformer en un clin d'œil toute eau potable ordinaire en une excellente eau digestive gazeuse.

LA TERRASSE DE POISSY.

Par ces temps caniculaires, une promenade à Poissy et dans la forêt de Saint-Germain est à la fois d'un charme captivant et d'un intérêt suggestif, car il y a, sur la côte de Poissy, à trois minutes de la gare, un superbe domaine attirant une foule de visiteurs, émerveillés par la beauté des sites qui se déroulent à leurs pieds. Ce domaine est en vente à des conditions exceptionnelles, permettant de se créer, à bon compte, une villégiature sans promiscuités fâcheuses cela devient rare.

M. Paul Deschanel, vice-président de la Chambre des députés, avait été élu président d'honneur du Cercle républicain progressiste de Carmaux, à l'unanimité des 200 membres présents.
A TRAVERS PARIS

menu-bas