Menu haut
sans titre 1

 10 novembre

Mercredi
10 novembre 1897

LA SANTE DU PRINCE
DE BISMARCK

BERLIN, 10 novembre. Les dépêches de Friedriehsruh signalent que les douleurs rhumatismales du prince de Bismarck ont augmenté et qu'elles sont accompagnées d'insomnie.

Le malade garde la chambre.

Le professeur Schweninger est arrivé cette nuit à Friedrichsruh.


LES ALLEMANDS EN NOUVELLE-GUINÉE

BERLIN, 10 novembre. La Compagnie de la Nouvelle-Guinée apprend que les deux indigènes de Buka accusés d'avoir assassiné MM. Efaler et Behring ont réussi à s'échapper de leur prison. Ils ont tué d'un coup de feu le capitaine du district, M. Hagen, qui s'était mis à leur poursuite.

Le 18 août, des indigènes amis ont mis à mort les deux fugitifs et ont apporté leurs têtes à Stephansort.


LES ESSAIS DU « CASSARD »

CHERBOURG, 10 novembre. Les essais de vingt-quatre heures du Cassard, à la moyenne de 6,100 chevaux, ont réussi. La consommation est de 728 grammes par cheval. La moyenne des tours de vitesse est de 120, et la moyenne des nœuds, 17 1/2.

OUVERTURE SENSATIONNELLE

C'est demain que le Grand Bazar Métropole ouvrira ses portes au public. Sa situation est exceptionnelle, puisqu'il est au cœur même du faubourg Montmartre, à l'embranchement des rues de la Grange-Batelière, Bergère, Geoffroy-Marie et Montyon.
Ses comptoirs sont innombrables ; on y vendra de tout : mercerie, parfumerie, bonneterie,, papeterie, jouets, articles de ménage, etc., etc. En un mot, tout ce qui touche à l'habitation et à la vie de chaque jour.
Ses marchandises sont de premier ordre les meilleurs fabricants de France sont ses fournisseurs.
Enfin, tous les prix sont marqués en chiffres connus, et ils défient toute concurrence. C'est assez dire qu'un succès complet attend cette belle entreprise, et ce succès est bien dû à son intelligente direction, uniquement dévouée aux intérêts du public.

Le 2 juillet 1897, Le Figaro se félicitait du rétablissement du compositeur Henri Meilhac. Le 6 juillet, il était mort !
A TRAVERS PARIS

menu-bas