Menu haut
sans titre 1

 3 novembre

FÊTE MILITAIRE

Les Sociétés d'instruction et d'éducation militaires, les « Défenseurs de Paris » et les « Gravilliers », donneront leur fête annuelle de distribution des prix dimanche prochain, au gymnase municipal, boulevard Voltaire, 154, à deux heures de l'après-midi, sous la présidence d'honneur de M. le général Gervais, et la présidence effective du colonel Monteil.
La musique du 113ème de ligne et le Choral de Paris prêteront leur concours à cette fête.
MM. les officiers de la réserve et de la territoriale sont autorisés à y assister en tenue.


De notre correspondant de Nice

« Le roi Léopold est arrivé ce matin au petit jour à Villefranche, à bord de son yacht, Princesse-Clémentine, venant de Gênes. Sa Majesté, voyageant dans le plus strict incognito, a reçu seulement la visite de M. Maistre, consul de Belgique à Nice, et de M. Lainé, architecte-paysagiste de la cour de Belgique.
» Le roi des Belges ne restera que deux ou trois jours sur le littoral, juste le temps d'examiner les plans et travaux des jardins de sa propriété. Il compte revenir bientôt pour passer quelques semaines à Villefranche. »


Du Caire
« On sait quelle place occupe le Ghezireh-Palace dans l'hivernage élégant: c'est l'organe essentiel de la grande hospitalité internationale en Egypte. Aussi l'admirable établissement des bords du Nil est-il prêt à recevoir ses hôtes ordinaires.
» Parmi les personnalités qui y. ont retenu leurs appartements M. Beresford, comte et comtesse Quat, N. Milner Gibbons, général et Mrs Harris, lady Scott, général et Mrs Coysgame, M. H. Turner, M. et Mrs Rivière, etc. Tout présage une brillante saison.

LES CAFÉS CARVALHO

Un gourmet bien connu, qui a pris au boulevard la succession de Monselet, disait hier : é Je peux mourir maintenant j'ai bu du vrai café !é
Ce raffiné faisait allusion aux cafés Carvalho, si purs, si parfumés, si exquis, que l'on trouve en boites cachetées dans toutes les bonnes maisons.
Bien exiger le nom et la signature sur chaque boite.

M. Houssay, maître de conférences de zoologie à l'Ecole normale supérieure, fut autorisé à se faire suppléer, du 1er mars au 31 juillet 1897, par M. Mesnil, docteur es sciences naturelles.
A TRAVERS PARIS

menu-bas