Menu haut
sans titre 1

 10 novembre

Mercredi
10 novembre 1897

LA SANTE DU PRINCE
DE BISMARCK

BERLIN, 10 novembre. Les dépêches de Friedriehsruh signalent que les douleurs rhumatismales du prince de Bismarck ont augmenté et qu'elles sont accompagnées d'insomnie.

Le malade garde la chambre.

Le professeur Schweninger est arrivé cette nuit à Friedrichsruh.


LES ALLEMANDS EN NOUVELLE-GUINÉE

BERLIN, 10 novembre. La Compagnie de la Nouvelle-Guinée apprend que les deux indigènes de Buka accusés d'avoir assassiné MM. Efaler et Behring ont réussi à s'échapper de leur prison. Ils ont tué d'un coup de feu le capitaine du district, M. Hagen, qui s'était mis à leur poursuite.

Le 18 août, des indigènes amis ont mis à mort les deux fugitifs et ont apporté leurs têtes à Stephansort.


LES ESSAIS DU « CASSARD »

CHERBOURG, 10 novembre. Les essais de vingt-quatre heures du Cassard, à la moyenne de 6,100 chevaux, ont réussi. La consommation est de 728 grammes par cheval. La moyenne des tours de vitesse est de 120, et la moyenne des nœuds, 17 1/2.

LES CAFES CARVALHO

Sait-on que c'est l'empire de Ménélik qui nous a fait ce royal cadeau qu'on appelle le café ? Elle est, en effet, originaire d'Abyssinie, cette plante merveilleuse à qui nous devons, après les plus consciencieuses sélections, les Cafés Carvalho, réputés pour leur pureté et leur arôme exquis ; on les trouve partout en boites cachetées. Avoir soin d'exiger la marque.

Le 30 juin 1897, Félix Faure, incommodé depuis quelques jours par une légère conjonctivite, reprenait ses promenades cavalières. Il paraissait en excellente santé et n'avait plus à l'oeil que son monocle.
A TRAVERS PARIS

menu-bas