Menu haut
sans titre 1

 6 novembre

Samedi
6 novembre 1897

BUDAPEST, 6 novembre. La Correspondance de Budapest dément catégoriquement la nouvelle relative à un voyage de l'archiduc François-Ferdinand en France et constate que l'archiduc n'a pas quitté; depuis plusieurs mois, les environs de Vienne.


EXPLOSION DANS UNE PHARMACIE

Grenoble, 6 novembre. Aujourd'hui, à midi, M. Caillot, pharmacien, préparait un dentifrice au chlorate de potasse, quand une forte explosion se produisit. M. Caillot fut grièvement brûlé .au visage et aux mains.

Son état est grave.

Une autre personne fut brûlée aux mains en voulant éteindre le feu qui s'était communiqué aux rideaux du laboratoire.


Rome, 6 novembre. Les prêtres et religieux français résidant à Rome ont envoyé au pape une adresse dans laquelle ils protestent contre la conduite de l'abbé Brugidon au sujet de l’église-Saint-Joachim.


La Journée mondaine

Mondaine… à moitié , la journée d'hier au Gymnase. Toutes nos jolies actrices du genre et toutes celles de l'autre genre. Un véritable bouquet. Mais bornons-nous à la scène.

Dans le « Monsieur noir », qui n'est pas le pendant de la « Dame blanche », Mlle Drünzer et Mlle Dallé sont assez bien habillées.

Mlle Drünzer rachète le timbre de sa voix par sa beauté et un peu par sa toilette : Robe de linon écru brodée d'applications de dentelles sur transparent vert. Ceinture de taffetas de trois tons de vert. Collier de perles.

Quant à Mlle Dallé, elle abrite ses petites terreurs et ses petites curiosités dans une robe de drap rouge à petit empiècement de guipure crème. Fermant la ceinture, une boucle acier; chaîne sautoir or et pierreries. Pas tout à fait aussi jeune fille que le comporterait le rôle. Quand on lui représente le danger de s'être fait accompagner par un monsieur, elle a une façon de répondre « Mais il tenait les guides ! »qui est toute une révélation.

Comme la saison précédente, c'est au Maloja-Palace que les admirateurs de l'Engadine – et l'on sait si le nombre en est grand ! – se donnent rendez-vous pour passer l'été. Le Maloja-Palace est incontestablement un des plus beaux établissements des Alpes Rhétiques. Mais ce n'est pas tout l'administration de la Compagnie internationale des Grands Hôtels lui a donné un cachet d'élégance et de distinction qui ne se rencontre pas toujours à cette altitude. Double raison pour que le succès ne se démente pas.

Un terrible cyclone a ravagé le nord-ouest de l’Australie le 19 novembre 1897.
A TRAVERS PARIS

menu-bas