Menu haut
sans titre 1

 21 décembre

Mardi
21 décembre 1897

Le crime du Kremlin.

En vertu de la nouvelle loi sur l'instruction contradictoire, M. Josse a convoqué pour jeudi, trois heures, à son cabinet Mes Decori et Henri Robert afin qu'ils assistent à la confrontation qui doit avoir lieu entré leurs clients respectifs, Carrara et sa femme.


La glace merveilleuse.

Pas une jolie femme ne passe devant le 38, boulevard des Italiens sans jeter un coup d'œil dans la glace monstre (elle détient le record) qui orne le nouveau Palais des Diamants de Bluze, « plus beaux que les vrais ». Boulevards des Italiens, 9, des Capucines, 35, Sébastopol, 92.


Les pickpockets.

On raconte qu'un certain nombre de pickpockets se sont mêlés, avant-hier, à la foule qui assistait, à l’église Sainte-Clotilde, aux obsèques d'Alphonse Daudet et qu'ils ont commis plusieurs larcins. Parmi les personnes, volées et qui ont porté plainte se trouve Mme Caroline Sprow, rentière, à qui on a enlevé sa montre en or et son porte-monnaie, Mme Dumas-Bailleul et Mme Ebner, la mère du secrétaire d'Alphonse Daudet.


EXPOSITION D'ARTICLES D'ÉTRENNES aux Grands Magasins Dufayel, Paris et Versailles. II sera offert, demain jeudi, un étui de Suprêmes Pernot et un échantillon de Dentol à tout visiteur, à Versailles, des Grands Magasins Dufayel (maisons bleues) et, à Paris, à toute personne assistant à une séance du Cinématographe suivie de conférences et expériences sur les rayons X, au moyen de la Lorgnette humaine de l'ingénieur Séguy.


LA COMMISSION
DU VIEUX PARIS

Se conformant à une délibération du Conseil municipal en date du 15 novembre dernier, prise à la demande de M. Lamoureux, le savant conseiller du quartier des Halles, M. le préfet de la Seine a pris à la date d’hier un arrêté instituant une commission administrative qui portera le nom de « Commission du vieux Paris ».
Cette commission, composée de critiques d’art, d’hommes de lettres, de conseillers municipaux, de hauts fonctionnaires, sera chargée de rechercher les vestiges du vieux Paris, de constater leur état actuel, de veiller, dans la mesure du possible, à leur, conservation, de suivre, au jour le jour, les fouilles qui pourront être entreprises et les transformations jugées indispensables et d’en conserver les preuves authentiques. -
Un rapport des travaux de la commission sera soumis annuellement au Conseil municipal.


Une très gracieuse application de la récente loi sur l'extension des droits de la femme a eu lieu hier à la mairie de Villeneuve-Saint-Georges.
On célébrait le mariage de Mlle Blanche Guyon avec un industriel de Nancy,
M. Jules Francin. Les témoins de la jeune mariée étaient ses deux sœurs aînées, Mmes Brillié et Bellanger, qui sont jumelles.
On voit que la nouvelle loi, qui date seulement du 7 décembre, n'a pas tardé à entrer dans les mœurs.


L'impératrice d'Autriche est sortie hier dans la matinée pour faire une longue promenade à travers Paris et pour consulter ensuite le docteur Metzger. De retour à l'hôtel Dominici, Sa Majesté Impériale a reçu la visite de la comtesse de Wolkenstein-Trostburg, et à trois heures, celle de sa sœur, la reine des Deux-Siciles, avec laquelle elle a fait un tour au Bois de Boulogne.


Londres, 20 décembre.
Le prince Henri de Prusse, accompagné du prince Louis de Battenberg, est arrivé à Londres à cinq heures vingt.
On pense qu'ils se rendent chez le prince de Galles.


On a beaucoup discouru sur le brouillard de ces jours derniers et sur la gêne qu'il a causée à la circulation des voitures. En tout cas, quelque épais qu'il ait été, le brouillard n'a pas empêché les voitures de venir faubourg Saint-Honoré, pour amener la foule des dilettantes avides d'admirer la belle exposition de Pihan. Jamais on n'a tant envahi les magasins du grand chocolatier parisien.

PARIS VILLE D'EAUX

Le dépôt de la « source Cachat » rue Favart, n° 18, fait de Paris la ville d'eaux par excellence.
En fournissant aux Parisiens cette eau de table sans rivale et toute puissante dans les affections de la vessie, du foie et de l'estomac, il leur permet une cure de toute l'année au lieu des vingt et un jours qui sont la limite habituelle du traitement par les eaux minérales.

Le Président de la République et Mme Félix Faure ont offert le 16 décembre 1897, à l'Élysée, un dîner intime à l'occasion du prochain départ de M. le baron de Mohrenheim, ambassadeur de Russie.
A TRAVERS PARIS

menu-bas