Menu haut
sans titre 1
Flash janvier

26 décembre

Dimanche
26 décembre 1897

Les amateurs de monnaies d'argent du nouveau type qui n'avaient, pu se procurer les nouvelles pièces de cinquante centimes frappées il y a quelques jours peuvent se consoler.

Le ministre des finances, en effet, va faire frapper, en janvier et février, pour sept millions de monnaies divisionnaires du nouveau type dû au fameux graveur Roty. On ne limitera pas la fabrication aux pièces de cinquante centimes. On fabriquera aussi des pièces de un franc et de deux francs.

La face de toutes ces pièces sera la même elle reproduira la femme coiffée du bonnet phrygien qui jette la semence sur la terre, aux rayons du soleil levant. Seul, le revers sera différent, en raison de la nécessité de marquer la différence de valeur des pièces.


Voulez-vous, sans bourse délier, vous offrir un spectacle aussi éblouissant que la Loïe Fuller ?

Allez mardi., en flânant, admirer la splendide exposition de Vaillant-Rozeau, le grand fleuriste du boulevard des Capucines.

Cinq cents corbeilles de fleurs garnies avec un art infini, et où les roses, les muguets, les orchidées, les lilas, les azalées, les cyclamens, les œillets, les lis. seront répandus par milliers, prouveront au public extasié et ravi que Vaillant-Rozeau est toujours le premier fleuriste du monde.


La Science, qui toujours veille,

Ainsi qu'un Ange de Bonté,

Offre à l'Humanité trop vieille

Le doux remède souhaité.

 

Et quand retient parmi les brumes

L'hiver malsain, stupide et laid,

La Science guérit les rhumes

Par les Pastilles Poncelet.


Comment échapper à la congestion pulmonaire et aux pneumonies infectieuses, auxquelles nous livre la malencontreuse influenza ?

En fortifiant à la fois le cœur et les poumons, en facilitant la circulation et la nutrition, répondent les docteurs les plus estimés.

C'est pourquoi le Vin Bravais à la kola, coca, guarana et cacao, est actuellement considéra comme le remède sauveur combien dé malades lui doivent leur résurrection !


LE GRAND BAZAR MÉTROPOLE

On y trouve tout : jouets, livres, maroquinerie, bijouterie, orfèvrerie, papeterie, bronzes, jeux de salons, articles pour fumeurs, porcelaines, cristaux, bonneterie, chaussures, tapis, meubles, etc., etc.
On peut se promener librement aux trois étages de ce superbe établissement, constater que tout y est de premier ordre et que les prix sont plus que modérés. Voilà ce qui explique suffisamment le succès considérable obtenu par le grand bazar Métropole, 16 et 18, faubourg Montmartre, ouvert tous les jours de 8 heures du matin à 11 heures du soir.


Toutes les bonnes maisons s'empressent de s'approvisionner de cette vaisselle en cuivre et argent purs qui est la vaisselle vraiment hygiénique, et qui, par sa durée et son facile entretien, supprime tous les dangers de l'étamage mêlé de plomb, et revient en somme meilleur marché, au bout d'un certain temps, que la vaisselle étamée ou émaillée. Aussi, les demandes de catalogues affluent de tous les points de la province et de l'étranger, aux magasins du Bi-Métal, 30, boulevard des Capucines.

La « Lactéoline » est une poudre exquise, soluble dans l'eau, pour tous les soins du corps. Elle conserve la beauté et la santé de la peau et maintient la fraicheur et la fermeté des chairs.
Le « Savon à la Lactéoline » est excellent pour les peaux délicates. Lavandier, parfumeur, 22, rue d'Hauteville, Paris. 2 francs.

En décembre 1897, M. Rambaud était ministre de l’instruction publique et des Beaux arts et défendait son budget à la Chambre.
A TRAVERS PARIS

menu-bas