Menu haut
sans titre 1

 30 octobre

Samedi
30 octobre 1897

 Le cabinet Méline a accompli hier le dix-huitième mois de son existence. Entré en fonction le 29 avril 1896, il a duré un an et demi jusqu'à la date du 29 octobre 1897. Depuis l'établissement de la République en France, il n'y a eu qu'un seul cabinet, le cabinet Ferry, qui ait vécu plus longtemps. Le ministère Ferry, en effet, a duré vingt-trois mois mais, étant donnée la situation du cabinet Méline, il y a tout lieu de croire qu'il atteindra et peut-être même dépassera en longévité le cabinet Ferry.


La toilette des cimetières.

En même temps que s'ouvraient, hier, administrativement, aux abords des cimetières, les petits marchés de fleurs et de couronnes mortuaires dont nous avons parlé, on commençait, dans toutes les nécropoles parisiennes, soit pour les services de la Ville, soit par l'initiative particulière, à faire les préparatifs annuels pour la fête des morts.

Les ouvriers municipaux ont nettoyé et sablé les allées; les jardiniers de la Ville renouvèlent les fleurs et les plantes qui ornent les terrains communaux, et les marbriers en réparent activement les tombes.

Au cimetière du Père-Lachaise, notamment, on a mis en état, en un jour, la magnifique allée centrale, dont les corbeilles de fleurs ont été rafraîchies.

Le beau monument du Souvenir a été débarrassé de toutes les couronnes fanées et détériorées. On les remplace par une profusion de couronnes nouvelles.

Les particuliers apportent aussi un pieux zèle à l'entretien des tombeaux qui leur appartiennent.

Et sous ce beau soleil d'automne, les cimetières parisiens ont pris un consolant aspect de jardins fleuris.


Le mouvement féministe en Allemagne.

Le nombre des dames qui se sont fait inscrire cette année aux facultés de droit, de médecine et de philosophie, à l'Université de Berlin, dépasse deux cents. C'est la première fois que ce chiffre énorme est atteint.


Madrid, 26 octobre.

Dans un entretien avec un journaliste, le général Woodford a confirmé qu'il avait reçu la note du gouvernement espagnol en réponse à la note américaine du 23 août. Mais il a refusé de donner aucune communication. Il a dit seulement qu'il transmettait immédiatement la note au gouvernement de Washington.

D'après des renseignements puisés à bonne source, la note, qui serait très longue, est rédigée en espagnol.


Au parquet

L'amélioration sensible qui s'est produite dans l'état de l'abbé Mesnard, que Léontine Pépé frappa d'un coup de couteau dans les circonstances que nous avons racontées,. a permis ù M. le juge d'instruction Bastid d'interroger le blessé.

L'abbé a fait au magistrat un récit exact des faits, et il a pu ensuite fournir au docteur Paul Garnier, qui accompagnait le juge, quelques détails sur les persécutions épistolaires dont il fut l'objet de la part de Léontine Pépé. M. Bastid ne commencera à interroger cette dernière que lorsque l'éminent aliéniste lui aura transmis les conclusions de son rapport.

Probablement, ce rapport conclura à l'internement dans une maison d'aliénés.


Petites nouvelles

Une bande de souteneurs avait envahi, avant-hier soir, un bal public de la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève. Une bagarre s'en est suivi. Les agents sont arrivés et plusieurs arrestations ont été opérées.


Les agents de la quatrième brigade des recherches ont dressé, hier matin, des contraventions à des individus qui vendaient clandestinement de petits oiseaux. Les pauvres bêtes ont été rendues à la liberté.


Un incendie s'est déclaré, l'avant-dernière nuit, vers deux heures, dans une vacherie, rue Danton, Bicêtre. Malgré la promptitude avec laquelle les secours ont été organisés, tout le bâtiment a été, en moins d'une heure, détruit par les flammes. On a pu, néanmoins, sauver les animaux.


Qui veut la « faim veut les moyens.

Suivant l'usage établi par le général Booth, les membres de l'Armée du salut viennent de se condamner, sur toute la surface du globe, à une semaine de jeûne et de mortifications et de verser à la caisse spéciale le produit des économies réalisées de ce chef.

La somme se monte, pour l'Italie seulement, à 625.000 francs l'Angleterre n'arrive qu'au deuxième rang.

Toujours et partout, place au jeûne !


La cure de Contrexéville chez soi, si favorable en automne à tous les goutteux, graveleux, arthritiques et rhumatisants, ne compte jamais d'insuccès si l'on a soin d'exiger la « source du Pavillon », la seule décrétée d'intérêt public.

C’est une erreur de croire qu’en payant ses costumes plus de 69 fr.50, ils sont meilleurs que ceux offerts pour ce prix par High Life Tailor, 17, faubourg Montmartre. Quant à être plus élégants, c’est impossible.

Le 28 septembre 1897 à trois heures, à l'occasion du deuxième anniversaire de la mort de M. Pasteur, tout le personnel de l'institut de la rue Dutot et de celui de Garches se réunissait dans la crypte où se trouve le tombeau de l'illustre savant, pour déposer une couronne de fleurs cueillies dans les jardins de Garches.
A TRAVERS PARIS

menu-bas