Menu haut
sans titre 1
Flash janvier

23 décembre

Jeudi
23 décembre 1897

LA GRÈVE DES MÉCANICIENS

LONDRES, 23 décembre. Dans une note communiquée à la presse, la fédération des patrons mécaniciens et constructeurs de navires se plaint de ce que la question du travail de cinquante et une heures par semaine ait été soumise au vote des ouvriers, puisque, dans la dernière conférence, les patrons avaient fait savoir qu'ils ne consentiraient aucune réduction des heures de travail.


Croirait-on que l'administration municipale est actuellement saisie d'une proposition tendant à transformer en une vaste plage, avec forêt de pins et rochers plus vrais que nature, le champ d'entraînement de Bagatelle?

L'eau de mer serait amenée par une canalisation spéciale On ne dit pas, par contre, comment seront fixées les heures des marées; mais ce détail n'embarrasse sans doute pas les auteurs de ce singulier projet.

La mer à Paris, quel rêve! Mais, tout de même, nous n'avons pas confiance et nous n'espérons pas beaucoup pouvoir pêcher la crevette en entre Longchamps et Auteuil.


Grande affluence aux grands magasins du Pont-Neuf, où la foule se pressait dans les vastes galeries et dans le grand hall au milieu duquel se dresse L'arbre de Noël lumineux, et où des pyramides de jouets de toutes sortes constituent vraiment un régal pour les yeux.

Les visiteurs ont le plaisir de pouvoir se rendre dans la coquette salie du cinématographe, où les directeurs offrent à leur clientèle, indépendamment des séances, des souvenirs gracieux de leur visite

Ceci explique la grande vogue de ces magasins et l'empressement du public à s'y rendre.


Une femme, dont l'identité n'a pu être établie, a été écrasée avant-hier soir, à la gare des Batignolles, par un train de banlieue.

Voici le signalement de cette malheureuse : Cinquante-cinq ans environ, taille 1 m. 65, forte corpulence, cheveux gris, coiffée d'un chapeau en velours noir avec plumes, vêtue d'une pèlerine noire avec dentelles, jaquette noire, jupon de flanelle rouge, bas noirs.

Elle avait dans ses poches un porte-monnaie en cuir, rouge contenant 3 fr. 95 et une médaille de cuivre, une tabatière, un lorgnon, un trousseau de clefs et un billet de retour pour la gare de Passy.

Le corps a été transporté à la Morgue.


L'habitude du five o'clock est absolument ancrée en France. Mais il faut pour cela un matériel élégant. Ce matériel nous est fourni par le bi-métal cuivre au dehors, argent au dedans, aussi luxueux que possible, quoique coûtant un prix abordable pour tous et mettant à l'abri de tout accident. Aux magasins de vente, 30, boulevard des Italiens, on trouve des théières, des cafetières, de délicieux objets en tout genre qui raviront vos invités.


L'éclairage électrique.

Parmi les diverses applications de l'électricité, il en est une des plus coquettes, celle do l'éclairage par des lampes gracieusement disposées sur des branches de bronze, soutenues par de ravissantes statuettes. Frédéric Goldscheider, dans ses galeries de l'avenue de l'Opéra, à l'angle de la rue des Petits-Champs, expose une splendide collection de terres polychromées et bronzes, dont le cachet artistique est encore doublé de par cette nouvelle intervention de la fée Électricité.


De Biarritz

« La saison se poursuit dans les conditions les plus favorables aux Thermes salins. Même succès pour l'hôtel Biarritz-Salins, dont la passerelle couverte rend tant de services aux baigneurs. Quoique séparés, l'établissement et l'hôtel forment un ensemble où la thérapeutique et le confort se soutiennent et se complètent de la plus savante manière.


Fêtes de Noël.

Au restaurant Marivaux, pendant le réveillon, on entendra l'orchestre napolitain du maëstro Leone, que Joseph vient d'engager.

La « Lactéoline » est une poudre exquise, soluble dans l'eau, pour tous les soins du corps. Elle conserve la beauté et la santé de la peau et maintient la fraicheur et la fermeté des chairs.
Le « Savon à la Lactéoline » est excellent pour les peaux délicates. Lavandier, parfumeur, 22, rue d'Hauteville, Paris. 2 francs.

Le 22 mars 1897, le Pape recevait le romancier français fort populaire, M. Emile Richebourg, auquel il a dit « Tâchons de combattre les uns et les autres les idées subversives. C'est le combat nécessaire au bien de l'humanité. Vous luttez par votre plume, moi par mes prières.»
A TRAVERS PARIS

menu-bas