Menu haut
sans titre 1

 3 décembre

Vendredi
3 décembre 1897

LA QUESTION DREYFUS

BERNE, 2 décembre. -Les journaux suisses rapportent que le colonel de Schwarzkoppen eut une conversation sur l'affaire Dreyfus, aux manœuvres françaises en 1895, avec- le lieutenant-colonel Chauvet, qui y représentait la Suisse.
Dans cette conversation, l'attaché militaire allemand aurait dit au- colonel Chauvet qu'il était personnellement convaincu de l'innocence du capitaine Dreyfus.


De Londres

« Après avoir passé une quinzaine de jours au Savoy Hotel, LL. AA. RR. le duc et la duchesse d'Orléans partent aujourd'hui pour Sandringham, où ils seront les hôtes du prince et de la princesse de Galles jusqu'à vendredi. »


La reine d'Angleterre vient de faire venir au château de. Windsor un phonographe qui sera certainement un des plus curieux souvenirs historiques de ce siècle,
Ce précieux appareil est destiné à recueillir de la bouche de Her Gracious Majesty quelques messages parlés dont les générations futures pourront prendre connaissance au British Muséum qui aura la garde du phonographe.
Si l'exemple de la reine Victoria trouvait des imitateurs, la besogne des historiens du dix-neuvième siècle serait singulièrement facilitée, mais le calme des bibliothèques en pâtirait.


C'est une mode aujourd'hui de déjeuner à l'eau d'Évian, source Cachât, et de réserver le vin pour le repas du soir. Les personnes chargées d'affaires ou de soucis se trouvent particulièrement bien de ce régime qui leur laisse la tête libre, le raisonnement clair et l'esprit dispos.


Les crises successives que nous traversons ont amené les gens du monde à faire une étude sérieuse de la vie pratique. C'est à la suite de cette enquête fort intelligente que la clientèle des grands tailleurs, dont les notes s'enflent comme la grenouille de la fable, a considérablement diminué, et nous attribuons ce résultat aux efforts des maisons dont High-Life Tailor, 112, rue Richelieu, est le type accompli et qui, pour le prix invariable de 69 fr. 50, livrent des costumes aussi élégants qu'inusables.


Quand il donna l'ordre d'exécuter son roi, Cromwell n'avait pas été à la selle depuis huit jours, et les destinées de l'Angleterre eussent sans doute été tout autres si le farouche protecteur avait connu le rafraîchissant Sedlitz dosimétrique Burggraëve. Exigez le flacon carré avec le portrait du docteur et le nom du préparateur Numa Chanteaud.

OUVERTURE SENSATIONNELLE

C'est demain que le Grand Bazar Métropole ouvrira ses portes au public. Sa situation est exceptionnelle, puisqu'il est au cœur même du faubourg Montmartre, à l'embranchement des rues de la Grange-Batelière, Bergère, Geoffroy-Marie et Montyon.
Ses comptoirs sont innombrables ; on y vendra de tout : mercerie, parfumerie, bonneterie,, papeterie, jouets, articles de ménage, etc., etc. En un mot, tout ce qui touche à l'habitation et à la vie de chaque jour.
Ses marchandises sont de premier ordre les meilleurs fabricants de France sont ses fournisseurs.
Enfin, tous les prix sont marqués en chiffres connus, et ils défient toute concurrence. C'est assez dire qu'un succès complet attend cette belle entreprise, et ce succès est bien dû à son intelligente direction, uniquement dévouée aux intérêts du public.

Comme tous les mercredis, Félix Faure présidait le conseil des ministres le 23 novembre 1897.
A TRAVERS PARIS

menu-bas