Menu haut
sans titre 1
Flash janvier

 10 décembre

Vendredi
10 décembre 1897

Bazar de la Charité

Se douterait-on que l'État a tiré un bénéfice de la terrible catastrophe du Bazar de la Charité ? Le décès des victimes qui ont succombé dans cette catastrophe a donné lieu à l'ouverture d'un nombre considérable de successions, dont quelques-unes d'un chiffre très élevé. La période impartie par la loi pour les déclarations est expirée pour la plus grande part de ces successions, et le fisc a dû réclamer le payement des droits correspondants.

De ce chef, le Trésor a encaissé le mois dernier un supplément de 2,200,000 fr., dû exclusivement à l'ouverture de ces successions exceptionnelles.


Londres, 10 décembre. Les journaux annoncent que M. de Courcel, ambassadeur de France, s'est rendu cet après-midi au Colonial Office où il a eu avec M. Chamberlain une longue entrevue.


Voulez-vous savoir ce que déposera l'Enfant Jésus cette année dans les fines bottines des jeunes filles et des jeunes femmes ? Une boite de poudre de riz « La Madone ». Quel cadeau serait mieux accueilli que cette poudre merveilleuse descendue du ciel? Usez de la poudre de riz « La Madone », mesdames, et votre teint sera blanc, rosé, doux, velouté vous éviterez les dartres, le» rougeurs et les petits boutons causés par le froid. Vente en gros 26, rue d'Enghien, Paris, et chez tous les parfumeurs.


Maison Kirby Beard

Quelques jours encore, et l'époque des étrennes sera venue, amenant avec elle la préoccupation des cadeaux. Au nombre des magasins où les intéressés trouveront le plus grand choix se trouve la maison Kirby Beard and C°, 5, rue Auber, qui envoie dès à présent à tous ceux qui en font la demande son catalogue d'épingles de fantaisie. Par contre, MM. Kirby Beard and C° ne publieront pas cette année de catalogue pour leur orfèvrerie argentée anglaise, comptant sur la visite de leur clientèle toujours fidèle à ce moment de l'année.


Après Nice, Vichy; après Vichy, Monte-Carlo. A quoi doit-on attribuer la vogue persistante qui force Léon à ouvrir ainsi des succursales ? La création incessante de nouvelles formes, le chic avec lequel il coiffe chacun, la légèreté incomparable de ses chapeaux sont les raisons pour lesquelles Léon voit tous les jours augmenter l'élégante clientèle de ses jolis magasins de la rue Daunou. Notons spécialement le succès des mallettes de voyage pour chapeaux et vêtements, dont il est l'inventeur.


De Biarritz :

« Depuis la création des Thermes salins, les justiciables de la médication chlorurée-sodique ont un établissement hivernal où ils peuvent faire une cure dans les conditions les plus heureuses. C'est surtout en cette saison que la galerie couverte qui relie aux Thermes l'hôtel Biarritz-Salins rend les services les plus manifestes. Rien de plus commode et de plus hygiénique pour les baigneurs. »


AULD REKKIE

A l'approche du Jour de l'an et de la saison des bals, les grands tailleurs Auld Reekie, 10, rue des Capucines, seule entrée au coin de la rue Volney, désireux d'être agréables à leur fidèle clientèle, ont inauguré de nouvelles séries de vêtements de cérémonie. Ils offrent, pour la première fois, depuis la fondation, qui date de 1861, des complets de soirée à partir de 125 francs et des complets smoking à partir de 110 francs. Des soins minutieux sont donnés à ces vêtements qui sont leur spécialité.

Le directeur, M. Henry Poole, vient d'arriver de Londres rapportant les étoffes les plus à la mode cet hiver et les modèles du dernier genre.

LES CAFES CARVALHO

Sait-on que c'est l'empire de Ménélik qui nous a fait ce royal cadeau qu'on appelle le café ? Elle est, en effet, originaire d'Abyssinie, cette plante merveilleuse à qui nous devons, après les plus consciencieuses sélections, les Cafés Carvalho, réputés pour leur pureté et leur arôme exquis ; on les trouve partout en boites cachetées. Avoir soin d'exiger la marque.

Le 8 décembre 1897, l’assassin de Marie Bigot, la fille galante de la rue Pierre-Legrand, tuée d’un coup de revolver, n’avait toujours pas été arrêté.
A TRAVERS PARIS

menu-bas