Menu haut
sans titre 1

 14 novembre

Dimanche
4 novembre 1897

LA TEMPÉRATURE

Le vent souffle en tempête sur la Baltique et la Scandinavie il est très fort sur la Manche et sur la Bretagne. Des pluies sont signalées sur les pays du Nord. En France, il a plu seulement sur le golfe de Lion.

A Paris, le thermomètre marquait hier dans l'après-midi 14 degrés. Le temps va rester doux. Des pluies sont probables vers le littoral.

Une pluie d'étoiles filantes a commence l'avant-dernière nuit a Paris. Elle aura son maximum la nuit prochaine et on en pourra compter cette fois de cinquante à soixante par heure, de minuit à six heures du matin, La dernière pluie d'étoiles filantes avait eu lieu en 1866.


MADRID, 14 novembre. Les balayeurs de Madrid se sont déclarés en grève.


Lille, 14 novembre. Hier matin descendait à Lille de l'express de Bâle une dame élégamment vêtue, qui se livrait à toutes sortes d'excentricités. Les employés de la gare l'ont conduite au commissariat spécial, où M. Wargnier, commissaire, a essayé de la questionner avec précaution.

Elle a déclaré qu'elle se nommait miss Nichols et qu'elle demeurait à Londres, Ecloston square, 1.

Puis, prise tout à coup d'un accès de folie furieuse, elle s'est jetée sur M. Wargnier et l'a violemment frappé; elle a également craché à la figure d'un agent.

M. le docteur Delaux a déclaré qu'elle était atteinte du délire de la persécution et l'a fait conduire à l'hôpital Saint-Sauveur. Là, elle a été reprise d'un accès de furie et elle a frappé la sœur chargée du service des aliénées.

M. Wargnier a trouvé sur elle des bijoux de très grande valeur, notamment plusieurs bagues ornées de pierres précieuses, une montre en or ciselé, une énorme broche, des chaînes en or, etc., et un porte- monnaie contenant une somme de 89 fr.

Tout cela a été mis sous scellés.

La pauvre femme, qui se rendait de Bâle à Londres, a dû être frappée d'aliénation mentale en route.

M. Wargnier a informé du fait M. Tayor, consul d'Angleterre à Dunkerque.


Réparation d'église.

On va procéder à la réparation de la tour de l'église Saint-Séverin.

Rappelons à ce propos que l'église actuelle date de la fin du onzième siècle elle fut agrandie en 1684.

C'est à Saint-Séverin que furent posées les premières orgues que l'on entendit à Paris. Ce fut dans le cimetière attenant à l'église qu'en janvier 1374, on pratiqua pour la première fois, sur un voleur condamné a mort, l'opération de la pierre. Il guérit. On lui avait promis sa grâce si l'opération réussissait, et il fut mis en liberté dès son complet rétablissement.


Encouragé par son rapide succès, le nouveau propriétaire du Café de la Paix vient de transformer complètement les salons de l'entresol de ce restaurant si parisien.

Aménagés avec un goût parfait, ils se prêtent admirablement aux dîneurs qui veulent s'isoler ou aux groupes qui entendent se réunir autour d'une table bien servie, dans le cadre élégant et discret de cet établissement de premier ordre. Prévenir les désirs de ses clients et leur assurer le plus grand confortable avec des prix raisonnables, telle est la devise de la maison.


A Spa, la température estivale continue à tenir le monde élégant, et on ne se croirait guère en novembre à voir l'animation qui règne dans les salons du Casino. Les concerts-spectacles du Casino réunissent la même foule qu'en été.

LA POUDRE

Si les grandes dames du dix-huitième siècle revenaient en ce monde et comparaient la poudre dont elles se couvraient les cheveux avec celle dont les élégantes de ce temps-ci se servent pour donner à leur visage un incomparable éclat, elles éprouveraient quelque étonnement. La poudre de nos aïeules n'était que du plâtre à côté de cette vapeur de duvet qui a nom é La Madone é et qui fait si séduisantes les Parisiennes d'aujourd'hui.

M. Houssay, maître de conférences de zoologie à l'Ecole normale supérieure, fut autorisé à se faire suppléer, du 1er mars au 31 juillet 1897, par M. Mesnil, docteur es sciences naturelles.

menu-bas